Comment citer et indiquer la référence selon le style Chicago?

Au Cégep de Sainte-Foy, la référence des citations ou des passages reformulés est donnée de l’une ou l’autre des façons suivantes :

- Selon le style APA (ou auteur-date), la référence est donnée entre parenthèses, directement dans le texte;

- Selon le style Chicago 16e édition full note (ou auteur-titre), la référence est donnée en note de bas de page.

La présente section donne des informations et des exemples en fonction du style Chicago 16e édition full note (pour des informations et des exemples en fonction du style APA, cliquez ici). Consultez votre professeur pour savoir quel style utiliser.

 

À quoi servent la référence d'une citation et la bibliographie?

Peu importe le style choisi, il faut faire une bibliographie à la fin du travail. La bibliographie est la liste de toutes les sources consultées (livres papier ou numériques, article de périodique, page web, notes de cours, etc.) pour la réalisation du travail. Cette liste est généralement ordonnée par ordre alphabétique d’auteur et elle est insérée à la fin de votre travail. Chaque élément de cette liste s’appelle une notice bibliographique.

Selon le style Chicago 16e édition full note, la référence d’une citation est indiquée en note de bas de page, à l’aide d’un appel de notes placé en exposant à la fin de la citation. La référence sert à indiquer à quel endroit précis de la source consultée la citation a été tirée. Cette référence en note de bas de page diffère de la notice bibliographique.

Rappel : pour savoir quel style utiliser, référez-vous aux consignes données par votre professeur.

Comment intégrer une citation directe et indiquer la référence selon le style Chicago?

Une citation directe est un passage d’un document que l’on insère intégralement, ou avec de légères modifications, dans son texte. Il faut mettre le passage cité entre guillemets et indiquer la référence du document.

On utilise la citation directe principalement pour appuyer ou illustrer ses propos, pour présenter une idée, un fait ou un argument que l’on souhaite commenter ou critiquer ou lorsqu’il est difficile de reformuler un extrait sans perdre l’essence de son contenu. Il faut doser l’utilisation des citations directes, car votre travail ne doit pas être qu’un collage de citations, donc de ce que les autres ont dit sur un sujet. Votre professeur doit pouvoir mesurer votre appropriation des différentes notions abordées ainsi que l’articulation de votre pensée, ce qui ne peut se faire que par les passages qui sont de votre propre cru1.

Il existe deux façons d’intégrer une citation directe courte (trois lignes et moins) dans un texte :

     - de manière conventionnelle : au moyen d’une phrase d’introduction et du deux-points ;

     - de manière à ce qu’elle s’intègre en toute fluidité dans le corps de votre texte.

Notez que vous ne pouvez pas simplement « plaquer » une citation entre deux phrases.

Pour ce qui est d’une citation directe longue (quatre lignes et plus), elle s’insère dans un texte de manière conventionnelle, au moyen d’une phrase d’introduction et du deux-points, mais elle doit être placée en retrait (à gauche et à droite) du texte grâce à la tabulation.

Exemples2 de citations directes dont la référence est indiquée selon le style Chicago

Citation courte conventionnelle (3 lignes et moins)

Le personnage principal du roman, Hervé Jodoin, ne prend aucun soin de son apparence. Il affirme ceci : « Mon feutre [...] présente des bosselures insolites et une raie graisseuse qui ne sauraient échapper à un œil perspicace. »1

_____________
1 Gérard Bessette, Le Libraire (Saint-Laurent : Éditions Pierre Tisseyre, 1993), 10.

 

À surveiller

  • La phrase servant à introduire la citation et se terminant par le deux-points doit être une phrase complète sur le plan syntaxique.
  • Il faut une majuscule et un point à l’intérieur des guillemets.
  • Si la citation originale a été coupée, on indique les coupures au moyen des crochets. Il faut toutefois s’assurer que la phrase demeure adéquate sur le plan de la ponctuation et de la syntaxe.

Citation courte intégrée avec fluidité au corps du texte

Montréal devient ainsi un havre de paix, un « lieu déroutant où le Nouveau Monde se profile encore »1, un lieu où il fait bon revenir sans cesse.

_____________
1 Pierre Nepveu, Intérieurs du Nouveau Monde (Montréal : Boréal, 1998), 345.

À surveiller

  • La citation s’introduit sans le deux-points.
  • Les majuscules, la ponctuation et les règles de grammaire doivent être respectées. On place la ponctuation finale à l’extérieur des guillemets, puisqu’elle indique la fin de « notre phrase » et non la fin de la citation.

Citation longue conventionnelle (4 lignes et plus)

Sur la création de l’UNESCO, le philosophe Alain Finkielkraut ajoute une dimension historique incontournable :

Tirant de l’épisode nazi la leçon qu’il existait un lien entre barbarie et absence de pensée, les fondateurs de l’UNESCO avaient voulu créer à l’échelle mondiale un instrument pour transmettre la culture à la majorité des hommes. Leurs successeurs ont recours au même vocabulaire, mais ils lui attribuent une tout autre signification.1

_____________
1 Alain Finkielkraut, La défaite de la pensée (Paris : Gallimard, 1987), 113.

 

À surveiller

  • La phrase servant à introduire la citation et se terminant par le deux-points doit être une phrase complète sur le plan syntaxique.
  • Les retraits à gauche et à droite tiennent lieu de guillemets. On ne met donc pas de guillemets pour les citations longues.
  • Il faut une majuscule au début de la citation et un point à la fin.

Comment reformuler les propos d'un auteur et indiquer la référence selon le style Chicago?

Il est possible de citer l’idée d’un auteur sans en reprendre textuellement la formulation. Cela est utile lorsqu’on veut aller à l’essentiel de la pensée d’un auteur sans, par exemple, citer un très long passage. On peut ainsi reformuler en d’autres mots les propos d’un auteur (autrement dit, le paraphraser) pour appuyer nos idées. Il faut toutefois s’assurer de bien indiquer la source afin de ne pas faire de plagiat.

Astuce

Pour bien reformuler les propos d’un auteur, il ne suffit pas de remplacer quelques mots du texte original par quelques synonymes. Il faut plutôt respecter les principes suivants :

  • Modifier la structure des phrases ou du paragraphe.
  • Introduire sa reformulation avec une formule du type « selon Untel » ou « d’après Untel ».
  • Remplacer certains mots par des synonymes.
  • Effectuer tout autre changement jugé pertinent.
  • Comparer la reformulation à l’extrait original (et faire des ajustements, au besoin).
  • Indiquer la référence. 

 

Exemple de reformulation3

TEXTE ORIGINAL

« Les Caucasiens au phototype clair et en bonne santé sont peu à risque de développer des déficits en vitamine D, car ils sont en mesure d’en obtenir facilement de bonnes doses lors de courtes expositions (de 10 à 15 minutes quelques fois par semaine en découvrant de petites surfaces cutanées durant les mois d’avril à octobre). […] Un autre avantage des Caucasiens est leur capacité à digérer plus facilement les produits laitiers riches en calcium […] dont la présence est essentielle pour une activité normale de la vitamine D. »1

_____________

1Christian A. Drouin, « Encore plus sur la vitamine D », Québec Science 45, no 7 (2007) : 5.

 

REFORMULATION (ou citation d'idée)

Selon Drouin, on observe chez les individus de race blanche bien portants une disposition naturelle à combler leurs besoins en vitamine D. Ils n’ont qu’à exposer à quelques reprises chaque semaine de petites parties de peau nue au soleil pendant de courtes périodes de temps. Les périodes favorables vont du mois d’avril au mois d’octobre. Ces mêmes individus ont aussi la chance de pouvoir digérer plus facilement le lait. Celui-ci, riche en calcium, est nécessaire au bon fonctionnement de la vitamine D.1

 

_____________
1 Christian A. Drouin, « Encore plus sur la vitamine D », Québec Science 45, no 7 (2007) : 5.

 

À SURVEILLER

  • Le texte original a complètement été reformulé.
  • La structure des phrases originales a été modifiée. Des synonymes ont été utilisés.
  • La reformulation a été introduite par la formule « Selon Drouin », pour indiquer clairement qu’il ne s’agit pas des idées de celui qui a écrit le travail, mais plutôt qu’il s’agit d’une citation d’idée.
  • La référence a été indiquée.

 

Cliquez ici pour voir un extrait d'un travail dont les références et la bibliographie ont été faites selon le style Chicago.

Cliquez ici pour télécharger un tableau présentant ce qu'il faut écrire dans une référence faite selon le style Chicago.

La capsule vidéo4 suivante résume les informations précédentes.

1 Inspiré des sources suivantes : 

  • Université de Montréal, « Citer correctement ses sources », Intégrité, fraude et plagiat, consulté le 20 mars 2017, www.integrite.umontreal.ca/pratiques/sources.html.

2 Inspiré des sources suivantes : 

  • Cégep de Sainte-Foy, « Dossier thématique : stratégies anti-plagiat », Cégep de Sainte-Foy, www2.cegep-ste-foy.qc.ca/freesite/filadmin/groups/7/babillard/5.Enrichir/5_2_PL_1_Dossier_thematique_plagiat-14-05-2014.pdf.
  • Bernard Dionne, Pour réussir. Guide méthodologique pour les études et la recherche, 6e éd. (Montréal : Chenelière éducation, 2013), 200-201.
  • Jules Fontaine, Normes de présentation matérielle des travaux écrits, 7e éd. (Québec : Cégep de Sainte-Foy, 2008), 7.
  • Mélanie Pagé, « Question de point de vue » (Littérature québécoise, Cégep de Sainte-Foy, automne 2007).

3 Cet exemple a été créé à partir des sources suivantes :

  • Cégep de Sainte-Foy, «Dossier thématique : stratégies anti-plagiat», Cégep de Sainte-Foy, www2.cegep-ste-foy.qc.ca/freesite/filadmin/groups/7/babillard/5.Enrichir/5_2_PL_1_Dossier_thematique_plagiat-14-05-2014.pdf.
  • Jules Fontaine, Normes de présentation matérielle des travaux écrits, 7e éd. (Québec : Cégep de Sainte-Foy, 2008), 7.

4 « Citer ses sources et éviter le plagiat », Mondiapason, consulté le 28 septembre 2016, mondiapason.ca/ressource/citer-ses-sources-et-eviter-le-plagiat/.