Compte-rendu par Jean BEAUDOIN

Éclats de lieux - AUDE

La réunion du Club de lecture du lundi 15 octobre 2012, a connu une croissance de participation d’exactement 33,3333… 333 1/3 p. 100. L’assistance, très joyeuse, a réglé le sort ou plutôt ses états d’âme à l’auteur. Un participant a exprimé son aversion pour tout ce qui concerne l’hémoglobine répandue, même en terrain neutre. Une artiste s’est interrogée grandement sur la signification de l’emplacement d’une œuvre picturale reproduite en page une de couverture. Un autre s’est étonné de l’insistance d’un personnage, page 36 « […] après que sa mère eut essayé une dernière fois de lui offrir son sein, après […] » Langue pléonastique du bas peuple. Ne pas insister sur la propriété des parties du corps d’un individu… in-di-vi-du avec des adjectifs possessifs inutiles qui dénotent qu’on n’a pas foi dans le sens des mots, du genre « comme qui disent ». Le sein qu’elle présente est bien le sien et un des deux siens, l’autre pourra attendre son tour ; essayer de présenter un sein qui appartient à une autre dame en fuite, ce ne sera pas facile, d’où le tragique de la situation.

Ça peut bien me pendre beaucoup de temps à lire des livres. ;=)

À la page 41, a eu lieu un squeezage de dictionnaire pas ordinaire. « […] Elles faisaient partie des survivants d’une fuite pendant laquelle plus de la moitié de ceux et celles qui avaient tenté d’échapper à l’attaque ont été décimés. […] » Même si le décor n’est pas agréable, je me méfierais du mauvais voisinage des mots : la moitié contre le dixième (désuet) ou la totalité.




 

Éclats de lieux

photos par RR

 

AUDE*, Éclats de lieux, nouvelles, Lévesque éditeur, collection Réverbération, août 2012, 146 p., 23 $. ISBN : 978-2-923844-26-8 (édition papier) • 978-2-923844-32-9 (édition numérique).

 

* AUDE serait Claudette CHARBONNEAU

Disponible en papier et en fichier PDF lisible avec Acrobat Reader sur tous les appareils (liseuses, iPad, ordinateurs, téléphones intelligents, etc.) protégé avec filigrane qui affiche en très pâle sur certaines pages, le numéro de votre facture, le prénom et le nom de l’acheteur. C’est la forme la plus civilisée de prévenir le piratage sauvage.

 

Papier                         Archambault   23 $  (les aînéEs, le lundi, - 2,30 = 20,70 $  + TPS 5 %) = 21,73 $

Numérique      18 $  (TPS 5 % + TVQ 8,5 %) = 20,51 $


Un monde en plein chaos où l’espoir s’entête

Éclats de lieux ouvre sur la nouvelle « Les fileuses ». Depuis des siècles, trois femmes président à la destinée humaine. Elles filent, dévident et coupent la fibre soyeuse de la vie dont elles font don aux hommes. Elles veillent ainsi à l’harmonie du monde. Or, elles viennent de décider que la folie des hommes a dépassé toutes les limites du fanatisme, de la cupidité, de la barbarie et de l’indifférence.

Les trois fileuses ont une vision d’ensemble, « d’en haut », sur ce qui se passe « en bas » dans les sociétés et dans le cœur des humains. Les autres nouvelles du recueil nous plongent justement en bas, sur le terrain, dans ce monde en plein chaos. Elles nous font pénétrer dans l’intimité de ce qui s’y vit en divers lieux de la planète. Certains sont marqués par la guerre, l’instabilité sociale, le totalitarisme. D’autres lieux sont en apparence paisibles et sécurisants, mais la vie y implose aussi chaque jour, minée par une violence silencieuse et privée. Pourtant, on fait tout pour y rester debout, digne.


Extrait

« La grande fille qui avait tout ensoleillé s’est peu à peu éteinte, mais sans mourir vraiment, enfermée dans un bloc de silence.


Sous ses jolies robes de coton brodées de nids-d’abeilles, elle brûlait vive. Son corps se tordait de douleur, se roulait par terre. Sa bouche se déformait sous les cris, mais personne n’entendait ou ne voulait entendre.


Il fallait la calmer. Lui coudre les lèvres. Incendier sa mémoire. La rendre inopérante.
 »

AUDE a publié cinq recueils de nouvelles et six romans, dont Chrysalide en 2006. Elle a été lauréate du Prix littéraire du Gouverneur général du Conseil des Arts du Canada 1997 pour son recueil Cet imperceptible mouvement. Son roman L’enfant migrateur a remporté le Grand Prix des lectrices de Elle Québec 1999. Certains de ses livres ont été traduits en anglais et en espagnol.

 

Liens pour achat direct

Archambault

Coop UQAM

FQCMS (COOPSCO)

Librairie Gallimard de Montréal

Librairie du Centre

Renaud-Bray

RueDesLibraires.com

Aussi disponible sur les sites suivants

Institutions.ruedeslibraires.com

Librairie Mosaïque

Librairie acadienne de l'Université de Moncton

LivresQuebecois.com

Zone coopérative de l'Université Laval

*      *      *

Salutations et bonne lecture !

Jean.BEAUDOIN@sympatico.ca  conseiller sur l’exécutif de l’Association des retraitéEs


Retour : Accueil ⇐ Archives ⇐ Club de lecture 2012-2013