Gallimard

lundi, 21 septembre 2015 ― 10 h 00 à midi

salle : E-207 ― Cégep de Sainte-Foy

 

Livre

Auteur : MUSIL, Robert

     Les désarrrois de l’élève TÖRLESS       

Langue originale : allemand
Éditeur : Seuil, collection Le Point, 1995
ISBN : 9782020238137
Roman : 396 pages


Format papier

  1. COOPSCO : 12,95 $ membres : 11,65 $ + TPS = 12,23 $
  2. Renaud-Bray : 12,95 $ moins 10 % les mercredis : 11,65 $ + TPS = 12,23 $

Format numérique

  1. Le livre numérique serait disponible en format pdf verrouillé.
  2. Vu, mais perdu de vue. Aidez-nous si vous le trouvez.

Bibliothèque de la ville de QUÉBEC

Disponible en papier en grand nombre.


Note tirée de la bibliothèque de Québec

Fin XIXe siècle, TÖRLESS va vivre ses premiers désirs adolescents dans un internat autrichien. Premier roman. Robert MUSIL, qui avait abandonné des projets de carrière militaire, puis d'ingénieur, avant d’étudier la philosophie et la psychologie puis de se consacrer finalement à la littérature, a semble-t-il commencé la composition de sa grande fresque romanesque dès le début des années 1920. Il la poursuit jusqu'à sa mort en 1942, à l'âge de 62 ans.

Tout au long de sa vie, de Vienne à Genève en passant par Berlin d’où il sera chassé par le régime hitlérien, il n’a cessé de recomposer, dans une quête sans fin, ce chantier littéraire complexe à qui il donnera successivement plusieurs titres (L’Espion, Le Rédempteur,…) et qu’il ne pourra finalement que laisser inachevé.

Il a publié d’autres ouvrages, avant ou parallèlement à L’Homme sans qualités, avec un certain succès mais sans qu’ils lui permettent toutefois de vivre de sa plume. Tous portent en germe ou sont liés à son grand-œuvre central, dont la seconde partie restera inachevée. Une œuvre que beaucoup considèrent comme un des plus grands romans du XXe siècle.

Parmi les plus connus on trouve notamment des recueils de nouvelles tels Les désarrois de l’élève Törless (1906), Noces (1911), Trois femmes (1924) et des pièces de théâtre : Les exaltés (Prix Kleist, 1921), Vincent (1923), entre autres ironiques œuvres pré-posthumes (1936), essais, aphorismes et études critiques diverses. Robert MUSIL tiendra aussi pendant toutes ces années un journal qui sera publié après sa mort.

 

 


Retour : Accueil ⇐ Club de lecture ⇐ Club de lecture 2015-2016