photos RR

De la biologie à l’Italie

Le jeudi 3 mars, après le déjeuner de 8  h 30 au restaurant PACINI de Place Quatre-Bourgeois, Lucie GARNEAU, ex-étudiante du Cégep de Sainte-Foy, nous parlera de son parcours professionnel.


Si tous les chemins mènent à Rome, ils sont parfois pourvus de plusieurs détours imprévus, ardus, inusités… mais toujours fascinants. Lucie GARNEAU, finissante en Techniques des sciences naturelles, il y a maintenant près de 30 ans, en est la preuve. D’une époque où les expériences de laboratoires étaient en plein épanouissement dans le domaine de la biologie, elle se frayait un chemin en interprétation de la nature, là même où tous les enseignants l’orientaient vers les domaines de l’avenir : la science et les éprouvettes !

Si ses expériences professionnelles semblent à des kilomètres de la biologie, le fil conducteur, lui, est resté le même : les communications d’une passion : la vie, la nature et ses composantes.

Nous nous promènerons d’expérience en expérience : interprétation, rédaction, ski, biologie, gastronomie… jusqu’en Italie.

Nous vous invitons en grand nombre à partager le vécu peu banal de cette première participante.

Une période d’échanges suivra cette présentation pour vous permettre d’en connaître un peu plus sur ce que vivent vos étudiants ayant quitté « vos jupes » et, pour vous faire rêver de voyages, quelques photos de lieux fabuleux comme l’Italie!

Gilles GUÉRARD


Compte rendu

Dix-huit membres ont bravé le froid afin d’entendre une diplômée du Cégep parler de son parcours professionnel. Lucie a fait un retour aux études en Techniques biologiques ou des Science naturelles (Techniques de bioécologie actuellement) parce que l’interprétation de la nature l’intéressait beaucoup. En 1988, elle a commencé à travailler au Cap Tourmente puis au lac Saint-Charles. Elle a obtenu le poste de coordonnatrice de l’APEL, emploi multitâches, d’avril à octobre. Pendant l’hiver, elle a travaillé de décembre à avril, et ce  pendant 10 ans, au Centre de ski de fond Mont-Sainte-Anne afin d’en faire la promotion. Elle a, entre autres, publié des chroniques dans le journal Le Soleil. Cherchant d’autres défis, elle est devenue directrice du Festival des fromages fins de Warwick maintenant de Victoriaville (encore un emploi multitâches). La réussite du Festival a amené le MAPAQ à lui confier l’organisation d’un Salon des fromages au Festival juste pour rire de Montréal. Elle a gagné le Grand prix du tourisme du Centre du Québec suivi du Grand prix provincial. Elle l’a reçu comme une reconnaissance pour toutes les heures consacrées à l’organisation de ces festivals. Ensuite, elle a travaillé pour le Regroupement ski de fond et raquette des régions de Québec, de Chaudière-Appalaches et de Montérégie. Enfin, elle est devenue coordonnatrice chez Entrepreneuriat Québec avec le mandat d’assurer la coordination des activités communes pour les intervenants du programme Lancement d’une entreprise en formation professionnelle. Comme elle rêvait de l’Italie, elle a donc suivi des cours d’italien et fait d'abord un séjour en Italie dans une ferme bio puis, comme cuisinière, dans un refuge de sentier de montagnes. Forte de ces expériences, elle a décidé de suivre des cours du soir en Techniques touristiques pendant deux ans et demi. Elle est maintenant guide (emploi multitâches) dans une agence pour accompagner des touristes dans un pays qu’elle aime beaucoup. Voilà comment la biologie mène à l’Italie… en passant par les fromages !

Merci Lucie!


Quelques photos !

photos RR
 
 
 

Retour  : Accueil ⇐ Petits-déjeuners ⇐ Petits-déjeuners 2015-2016