Volontairement bon John WHITE, Éditions Publistar, 2012, 160 p.

Natif de Québec, John WHITE a enseigné la philosophie au Cégep de Sainte-Foy pendant près de quarante ans avant de prendre sa retraite. Il est décédé en janvier 2012, laissant Volontairement bonPetites histoires philosophiques comme une dernière réflexion sur la vie qu'il a menée.

John WHITE croyait à l'importance du contact avec les autres et il pensait sincèrement que l'être humain est bon. Ces valeurs, il les a partagées tout au long de sa vie, et ce, même dans l'épreuve. Durant ses derniers mois, il a rédigé un ouvrage qui traite des raisons pour lesquelles les gens voient plus le négatif que le positif autour d'eux, et dans lequel il propose des pistes de solution pour inverser cette tendance.