Organismes

Environ 300 000 Québécois seraient des proches aidants et ce rôle les affectent chacun de manière différente. En effet, les aidants naturels sont aux prises avec le stress des tâches à accomplir et avec les impacts de leur rôle sur leur propre personne.

Suite à consultation publique. le législateur, en 2009, a adopté une loi instituant un Fonds de soutien aux proches aidants. Ainsi le gouvernement du Québec a mis en place, avec la contribution financière de Sojecci II Ltée (fiducie familiale André Chagnon), un fonds de 200 millions de dollars réparti sur 10 ans pour le soutien aux proches aidants d’aînés.

Une société de gestion (l’Appui national) a donc été constituée en novembre 2009 pour recevoir, administrer et octroyer les contributions du Ministère de la Famille et des Aînés et de la famille Chagnon afin de favoriser l’atteinte des objectifs visés par ladite loi. Des filiales ont été créées par la suite dans chaque région.

Ainsi, l’Appui Capitale-Nationale vise à soutenir les proches aidants en leur fournissant un service personnalisé d’information, de formation, de soutien psychologique et de répit à travers une source unique, la ligne Info-aidant (1-855-852-7784).

D’autres groupes partagent cette préoccupation de support aux proches aidants : le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ), l’Association des proches aidants de la Capitale-Nationale (APACN), la Boussole dans le domaine de la santé mentale en plus des CLSC. L’Institut universitaire de gériatrie de Montréal offre des services et intègre dans son site Web une section pour les proches aidants.



Retour : Accueil ⇐ Conférences ⇐ Bénévolat