Est-ce que les radiofréquences sont néfastes pour la santé ?

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publie en avril 2016 le rapport Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences (RF). Mathieu Gauthier, conseiller scientifique à la Direction de la santé environnementale et de la toxicologie à l’INSPQ, en est coauteur. « Même si on ne peut exclure toute possibilité de risque, aucun effet néfaste sur la santé à court et à long terme n’a été démontré pour des expositions aux RF respectant les limites établies », dit-il. Les comités d’experts au Canada et ailleurs sont unanimes : on ne peut conclure que les RF sont dangereuses pour la santé des individus, car l’exposition des populations est en moyenne de 100 à des milliers de fois inférieure aux normes fixées, selon le rayonnement de différents appareils.

L’hypersensibilité électromagnétique alimente également la controverse. Est-ce que qu’elle existe ? Selon Thomas Gervais, spécialisé en génie biologique, à Polytechnique, « nous avons même offert de payer les déplacements de gens disant souffrir d’électrosensibilité, mais personne n’est venu… » Si vous êtes une persoone électrosensible, commencez par éliminer le four à micro-ondes.

SOURCE : Magazine Forces

En 2013, LA PRESSE a publié un dossier sur la question. Cliquez pour voir les deux principaux articles.

Vers le haut

Les chiffres

À l'été 2012, Protégez-Vous et l’École polytechnique de Montréal ont visité 23 demeures et 34 lieux publics dans plusieurs régions du Québec.

La donnée la plus élevée recueillie dans un domicile (0,001 Watt/mètre carré) était 2 000 fois plus faible que la norme canadienne.

La moyenne des mesures maximales prises dans les maisons (0,0002 W/m2) était 10 000 fois plus faible que la norme canadienne.

La donnée la plus élevée a été recueillie au sommet du parc du Mont-Royal, à 25 m de la base de l’antenne de radio FM. La densité de puissance (0,12 W/m2) y était 16 fois plus faible que la norme canadienne.

Selon les mesures, les fours à micro-ondes sont de loin les appareils qui émettent le plus d’ondes radiofréquences avec une moyenne des densités de puissance de 0,06 W/m2, valeur 155 fois plus faible que la norme canadienne.

Émissions par d’autres appareils

  • Moniteurs pour bébé 500 µW/m2 = 4 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Téléphones cellulaires 50 µW/m2 = 28 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Télécommandes pour téléviseurs ou jeux vidéo 70 µW/m2 = 28 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Routeurs sans fil 300 µW/m2 = 35 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Téléphones sans fil 90 µW/m2 = 60 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Compteurs intelligents 50 µW/m2 = 1 300 000 fois plus faible que la norme canadienne.
  • Souris et clavier sans fil1 µW/m2 = 1 300 000 plus faible que la norme canadienne.
  • Bluetooth 7 µW/m2 = 1 500 000 fois plus faible que la norme canadienne.

Retour : Accueil ⇐ Conférences ⇐ Santé


Vers le haut