La nouvelle langue française (humour)

Tiré de Géro-phare, bulletin mensuel de l’Observatoire Vieillissement et Société, avril 2016, p. 4

Voici de nouvelles expressions françaises :

J’ai appris que je n’étais pas petite, mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si.

J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maitresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon...

Je me suis habituée au fait que les rédactions soient des « productions écrites », les courses d’école des « sorties de cohésion » et les élèves en difficultés ou handicapés des « élèves à besoins éducatifs spécifiques ».

Donc, demain, l’élève n’apprendra plus à écrire, mais à « maitriser le geste graphomoteur et à automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».

— Il n’y aura plus de dictée, mais une « vigilance orthographique ».

— La gym ? Oups pardon ! L’EPS (Éducation physique et sportive).

— Attention, on s’accroche... courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c`est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal, par immersion prolongée de la tête » et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».

— Ah ! C’est du sportif, j’avais prévenu. Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de minet).

— Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.

Glané sur internet


La langue française

Consultez ce site français de l’Association Défense de la langue française, créée en 1958, pour connaître les organismes qui se consacrent à la défense et à la promotion de la langue française.

Association pour l’usage et le soutien de la langue française

L’Association pour l’usage et le soutien de la langue française (Asulf) est une association sans but lucratif fondée à Québec le 17 janvier 1986 à l’initiative du juge Robert Auclair pour sensibiliser les organismes publics à l’utilisation d’une langue de qualité. À sa fondation la dénomination était Association des usagers de la langue française. L’Asulf est actuellement présidée par Gaston Bernier.

L’Asulf publie le bulletin trimestriel L’Expression juste.

Vous pouvez consulter les numéros publiés sur le site Internet de l'Asulf ou voir les derniers numéros ci-dessous :

Si vous vous intéressez au respect de la langue française, vous pouvez aussi devenir membre.

IMPÉRATIF FRANÇAIS

Impératif Français, fondé en 1975 dans la région de Gatineau, est un organisme culturel de recherche et de communication voué à la promotion de la langue française, de la culture d’expression française et de la francophonie.


Retour : Accueil ⇐ Divers