Fascinant...

Voies ferrées

La mesure américaine standard (c’est-à-dire la distance entre les rails) est de 4 pieds, 8,5 pouces (1,43 mètre). C’est un nombre excessivement particulier.

Pourquoi cette référence a-t-elle été utilisée ? Parce que c’est la façon de construire en Angleterre, et les émigrés britanniques ont conçu les voies ferrées américaines.

Pourquoi est-ce que les Anglais les ont construits comme cela ? Parce que les premières voies ferrées ont été construites par les mêmes gens qui ont construit les tramways qui ont précédé les trains et c’est la largeur standard qu’ils ont utilisée.

Pourquoi ont-ils utilisé ce standard alors ? Parce que les gens qui ont construit les tramways ont utilisé les mêmes gabarits et outils qui ont été utilisés pour construire des wagons, utilisant le même espacement entre les roues.

Pourquoi utilisait-on cet espacement particulier et bizarre entre les roues des wagons ? Parce que les roues des wagons se brisaient sur les vieilles routes de longues distances en Angleterre si elles ne respectaient pas l’espacement des ornières laissées par les roues.

Alors, qui a construit ces routes avec de telles ornières ? La Rome impériale a construit les premières routes sur de longues distances en Europe (incluant celles de l’Angleterre) pour leurs légions. Ces routes ont été utilisées depuis cette époque.

Et les ornières de ces routes ? Les chars de guerre des Romains ont formé les ornières à l’origine, et un espacement différent des roues aurait causé la rupture de l’essieu des chariots.

Comme les chariots étaient faits pour la Rome impériale, ils étaient tous semblables quant à l’espacement entre les roues. Par conséquent le standard américain pour l’espacement entre les voies ferrées de 4 pieds, 8 ½ pouces provient des mesures originales pour les chariots de guerre de la Rome impériale. Les bureaucraties ne meurent jamais.

Alors la prochaine fois que l’on vous donne des mesures, des procédures ou des procédés et que vous vous posez des questions et vous vous demandez « Qu’est-ce que le cheval a à voir dans tout cela ? », vous aurez peut-être raison. Les chars de la Rome impériale ont été faits d’une largeur juste assez grande pour accommoder les derrières de deux chevaux de guerre. (Deux culs de chevaux)

Maintenant, le dernier mot de l'histoire :

Quand vous voyez la navette spatiale reposant sur sa rampe de lancement, vous voyez deux grosses fusées attachées de chaque côté du réservoir principal pour propulser la navette dans l’espace. Ce  sont de solides fusées pour propulser la navette. Celles-ci sont fabriquées par Thiokol et leur usine se trouve en Utah.

Les ingénieurs qui ont créé ces fusées auraient préféré les faire plus un peu plus grosses, mais celles-ci devaient être expédiées par train de l’usine jusqu’à la rampe de lancement. La voie ferrée allant de l’usine jusqu'à Cap Canaveral s’adonne à passer par un tunnel dans les montagnes, et les fusées devaient passer en largeur par le tunnel. Le tunnel est à peine plus large que les voies ferrées, et la voie ferrée, comme vous le savez, est à peu près la largeur de deux derrières de chevaux.

Donc, une caractéristique majeure de la conception de la navette spatiale qui est considérée, avec raison, comme un des objets les plus sophistiqués au monde dépend d'un système de transport déterminé il y a plus de deux mille ans par la largeur du derrière du cheval. Et vous pensiez que le derrière d'un cheval n'était pas important ? Le derrière des chevaux de l’Antiquité contrôle encore bien des choses aujourd'hui...