Depuis que je suis à la retraite,
J’habite le bord du Fleuve
J’habite le Nord du Fleuve
D’où je peux admirer l’autre rive…
Et passe le temps
Et passent les jours
Et passent les bateaux…
Mais…
Quand passent les bateaux
Et qu'ondule l'asphalte de ma rue
Qui longe le bord de l’eau
Change
Devant ma porte
L'univers de mon arbre sédentaire
Fixé là
Depuis tant de temps
Et
Éclatent
Les limites
De mon horizon
Alors que naissent à chaque passage
Le rêve
Des
Mers à parcourir
Des
Ailleurs à explorer
Des
Voyages au long cours
Et le songe
Et la vision
Des fraternelles humanités
Déployées
Aux quatre coins de l’univers
En effervescence…

Jean-Marc Ouellet