Rechercher dans ce site

Accompagner le travail d'équipe

La planification du travail en équipe a permis de déterminer le déroulement global du projet afin que les étudiants atteignent les objectifs d’apprentissage visés. Il s’agit maintenant de mettre en place le contexte correspondant à cette intention pédagogique. Le rôle du professeur à cet égard se décline de plusieurs façons. Les questions suivantes abordent différents types d’intervention que le professeur peut faire pendant la réalisation du travail en équipe.

Comment démarrer efficacement un travail à réaliser en équipe?

Afin que l’activité débute et se déroule correctement, il convient d’assurer le démarrage du travail à réaliser en équipe, ce qui implique de réserver du temps en classe pour les actions suivantes.

Expliquer pourquoi le travail se fait en équipe

Le professeur présente les raisons qui justifient la réalisation du travail en équipe. Ceci favorise la motivation et l’engagement des étudiants dans la tâche à accomplir puisqu’ils en verront mieux la pertinence. Le professeur aurait aussi avantage à expliquer aux étudiants ce qui motive son choix quant à la formation des équipes afin qu’ils en comprennent le sens ou les raisons, ce qui leur permettra d’aborder le travail d’une manière plus engagée.

Présenter les modalités de l’activité pédagogique à réaliser en équipe

Il est recommandé que ces modalités soient inscrites dans un document disponible pour chaque coéquipier. On s’assure de cette façon que chacun des étudiants a accès aux précisions essentielles pour répondre aux exigences du professeur et que les membres des équipes ont tous les mêmes informations. Ce document présente les informations suivantes :

  • la description claire et précise de la tâche à accomplir par l’équipe;
  • les consignes à respecter (normes de présentation, contraintes, etc.);
  • le processus de réalisation du travail, décomposé en étapes (ce qui correspond à une démarche de travail propre à une discipline);
  • le calendrier présentant les étapes et les moments de remises intermédiaires et de remise finale;
  • la description des productions attendues à remettre au professeur (individuelles et collectives).

Relativement au développement des apprentissages

  • la grille d’évaluation sommative des apprentissages (laquelle a été développée par le professeur au moment de la planification de l’activité en fonction des objectifs du cours);
  • en ce qui concerne les habiletés à travailler en équipe, le professeur peut présenter des outils aidant à préciser les attentes (voir Comment prévoir l'encadrement des équipes de travail?).

Relativement au contexte de réalisation de l’activité

  • les critères de composition des équipes et la justification de ces critères;
  • les paramètres laissés à la discrétion des équipes (par exemple : le choix du sujet de recherche ou certains aspects du contrat d’équipe);
  • les outils retenus par le professeur pour encadrer le déroulement du travail dans l’équipe (voir Comment prévoir l'encadrement des équipes de travail?).

Pour en savoir plus sur ces aspects et sur leur planification plus détaillée, consultez le document intitulé Questions à se poser lors de la planification détaillée du travail à réaliser en équipe.

Constituer les équipes

Le professeur soutient les étudiants dans l’accomplissement des tâches suivantes :

  • les étudiants se regroupent selon les modalités prévues par le professeur.
  • les coéquipiers définissent les différents aspects relatifs à l’organisation et au déroulement du travail en utilisant des outils d’encadrement du travail en équipe prévus par le professeur (au besoin, consultez la rubrique Comment prévoir l’encadrement des équipes de travail?).
  • ils précisent ensemble le travail à réaliser pour la prochaine rencontre de travail.

À travers ces échanges, les étudiants développent une vision commune du travail à réaliser et du contexte dans lequel il se déroulera. Le professeur s’assure du bon déroulement de l’opération.

Favoriser l’amorce du travail en équipe

De manière à réellement insuffler un élan aux équipes nouvellement formées, le professeur pourrait proposer une activité pédagogique de démarrage (par exemple : un remue-méninges sur les connaissances initiales des étudiants à propos du sujet du travail). Cette activité pourrait même être autant académique que ludique, l’intention étant d’initier les dynamiques des équipes et de stimuler le début des travaux.

Quel est le rôle du professeur pendant la réalisation d’un travail en équipe?

Le professeur a la responsabilité de mettre en place un contexte d’apprentissage qui permettra aux étudiants d’atteindre les objectifs visés. À cet égard, il assume différents rôles qui relèvent de considérations pédagogiques concourantes : l’établissement en classe de conditions favorables à l’apprentissage, le suivi de la progression des apprentissages et la rétroaction sur les apprentissages réalisés.

Établissement en classe de conditions favorables à l’apprentissage

Le professeur encadre le fonctionnement des équipes

  • Il suggère à l’équipe de préciser ses règles de fonctionnement en mettant en évidence les modalités de travail qui sont plus efficaces que d’autres.
  • Il relève les écarts de comportements qui pourraient être moins propices au travail d’équipe.
  • Il accompagne les équipes qui vivent des conflits à l’aide de la Trousse de survie au travail d’équipe.
  • Etc.

Le professeur soutient l’avancement du travail à réaliser

  • Le professeur s’assure que les étudiants restent centrés sur la tâche.
  • Il stimule la motivation et encourage les équipes à persévérer.
  • Il évalue avec chaque équipe l’état d’avancement du travail par rapport aux objectifs à atteindre et s’assure que chaque équipe respecte les échéances.
  • Etc.

Suivi de la progression des apprentissages

Le professeur interagit avec les étudiants en classe

  • Il questionne les coéquipiers afin qu’ils motivent leurs choix en lien avec le travail réalisé ou à accomplir, ou encore pour les amener à approfondir certains aspects.
  • Il relève les interprétations erronées qui pourraient entraîner l’équipe dans une mauvaise direction.
  • Il fait le point avec les membres de l’équipe sur le travail effectué afin de relancer l’équipe.
  • Il rappelle les points importants qui peuvent avoir été oubliés.
  • Au besoin, il intervient auprès de toute la classe afin de donner des explications supplémentaires en lien avec un problème récurrent.
  • Etc.

Le professeur documente la progression des apprentissages individuels et collectifs

  • Il recueille des manifestations (ou traces) des apprentissages, qui peuvent prendre des formes diverses, en fonction du contexte :

    • Productions démontrant la progression des apprentissages ou l’avancement du travail vers la réalisation finale (esquisses préliminaires, plan d’exposé, brouillon du texte final, résultats d’une étape intermédiaire etc.);
    • Documents révélant le processus de réalisation du travail (dossier d’apprentissage, journal de bord, etc.);
    • Outils d’encadrement du déroulement du travail (compte rendu, répartition des rôles et responsabilités, échéanciers collectif et individuel, etc.);
    • Textes réflexifs sur les apprentissages réalisés, sur le déroulement ou sur tout autre sujet pertinent au regard des intentions pédagogiques du professeur;
    • Etc.

  • Le professeur peut aussi choisir de rencontrer les équipes ou les membres de chaque équipe (à mi-parcours, par exemple). Il peut dans ce cas demander aux étudiants de se préparer à cette rencontre à l’aide d’un « guide de préparation ». Les renseignements qui sont alors recueillis pourront contribuer, au terme de la réalisation du travail collectif, à nuancer l’évaluation sommative de l’atteinte individuelle des compétences dans le contexte du travail en équipe. Ce guide peut inclure des questions, préparées par le professeur, auxquelles l’équipe doit répondre et qui concernent des aspects à aborder lors de la rencontre. Une partie de ce guide peut aussi exiger des étudiants qu’ils préparent des questions ou des sujets à aborder avec le professeur en lien avec le travail à effectuer. Pour en savoir plus, consultez le document intitulé Exemple de guide de préparation à une rencontre avec le professeur.

Rétroaction sur les apprentissages réalisés

Afin de donner aux équipes une rétroaction et favoriser la régulation des apprentissages, le professeur détermine la manière dont il recueille les traces des apprentissages.

  • Les étudiants déposent les documents selon ce qui est prévu à l’échéancier (remises intermédiaires ou remise finale).
  • Les membres de l’équipe les présentent en respectant les consignes que le professeur leur a données au préalable.

Le professeur prévoit aussi différents moyens de fournir de la rétroaction aux étudiants, par exemple :

  • Il formule des commentaires écrits sur les documents remis par les étudiants.
  • Il enregistre des commentaires oraux sur un support approprié (ex. : fichier audio).
  • Il énonce verbalement ses commentaires, « en direct », sur les documents fournis par une équipe ou par un membre d’une équipe.
  • Il formule des commentaires sur le guide de préparation ou tout autre moyen ayant servi à la préparation d’une rencontre de suivi avec une équipe ou avec un membre d’une équipe.
  • Etc.

Comment permettre aux étudiants de finaliser un travail fait en équipe?

Il peut être très formateur et très utile pour les étudiants que le moment charnière entourant la fin du travail en équipe soit structuré et planifié.

Faire le point au moment de finaliser les travaux

Puisqu’un travail fait en équipe ne se résume pas au simple collage de quatre ou cinq parties rédigées individuellement et réunies le matin de la remise du travail, il sera utile que le professeur prévoie du temps en classe afin que les coéquipiers puissent avoir une ultime occasion de se rencontrer avant la remise. Il va sans dire que cette rencontre sera d’autant profitable si les étudiants y sont préparés.

La rencontre pourrait permettre :

  • de s’assurer de la cohésion de l’ensemble, de l’harmonisation de la présentation, du respect des exigences du professeur;
  • d’échanger sur certains aspects discutables du produit et de trouver des solutions;
  • de valider certaines interrogations de dernière minute avec le professeur;
  • de préciser la logistique des dernières mises au point au regard de la remise;
  • etc.

Contextualiser les apprentissages réalisés

Le professeur peut donner à l’ensemble des étudiants une rétroaction générale sur les apprentissages réalisés. Il peut en profiter pour situer les nouveaux savoirs et habiletés dans un contexte plus large que ceux des objectifs du cours.

Il peut effectuer certaines interventions pour revenir sur les attitudes et les habiletés au travail d’équipe. Il se base par exemple sur les notes qu’il a prises tout au long du processus de réalisation du travail pour proposer aux étudiants des avenues visant à améliorer certains types de comportements qu’il aura observés en vue d’un prochain travail collaboratif. Il peut aussi choisir d’animer une discussion sur les points positifs du travail en équipe et sur les écueils à éviter. Ce retour donnera du sens aux apprentissages, surtout si le professeur s’appuie sur les principes de base à respecter pour mener à bien un travail réalisé en équipe : une bonne organisation du travail, le maintien de relations interpersonnelles harmonieuses et d’un climat de travail sain ainsi que la définition claire d’une cible commune partagée par tous les membres de l’équipe.

Le retour sera plus efficace s’il est organisé, par exemple, en fonction du calendrier d’activités d’apprentissage prévu au plan de cours, un peu comme un tremplin vers une autre portion de la session ou vers une autre activité. Il importe de choisir le moment le plus approprié, que ce soit le jour de la remise du travail, au moment de la remise des résultats une fois les travaux corrigés ou même à un autre moment, selon les intentions et la planification du professeur.

Comment soutenir une équipe qui vit une situation problématique?

Afin de favoriser le développement de l’autonomie, le professeur a la responsabilité d’outiller les étudiants afin que ceux-ci soient en mesure de prendre en charge les difficultés rencontrées, de trouver des solutions et de terminer la tâche qu’ils ont à accomplir.

Différentes pistes peuvent être envisagées.

  • Faire connaître les notions et techniques relatives au travail en équipe et à la résolution de conflits, en utilisant la Trousse de survie au travail d’équipe ou en référant les étudiants à la version web de celle-ci sur le portail.
  • Permettre aux étudiants de s’approprier ces notions en classe par des exercices d’application, des mises en situation simples, des discussions, etc.
  • Rappeler les notions relatives à la résolution de conflits (par exemple, les principes de communication lors d’une conversation qui semble émotive) pendant la supervision du travail, en classe, si le contexte s’y prête.
  • Discuter des difficultés rencontrées avec les membres de l’équipe concernés en faisant des liens avec les principes ou techniques de résolution de conflits. 
  • Accompagner les membres de l’équipe vivant des difficultés dans l’application des techniques, selon le contexte (gravité de la situation, habiletés relationnelles des coéquipiers, étape de résolution de la problématique, etc.).

Avez-vous trouvé l'information que vous cherchiez?

Vos commentaires et suggestions nous permettront d'améliorer le contenu de notre site. Écrivez-nous. 

babillardpedagogique@cegep-ste-foy.qc.ca