Rechercher dans ce site

Procéder à l'évaluation

Une fois les instruments d’évaluation élaborés, il est temps de procéder à l’évaluation des apprentissages des étudiants.

Quel est le rôle du professeur avant et pendant une activité d’évaluation?

Avant de réaliser l’activité, le professeur s’assure d’annoncer la tenue de l’activité d’évaluation. Le plan de cours contient déjà des renseignements concernant les dates et les activités d’évaluation, mais il est pertinent de prévoir du temps en classe pour donner plus de renseignements en incluant les points suivants :  

  • Sur quoi portera l’évaluation - présenter l’objet d’évaluation en précisant les compétences, habiletés et contenus essentiels.
  • Comment l’activité sera évaluée - expliquer les critères d’évaluation en présentant la grille d’évaluation qui sera utilisée pour juger de la performance des étudiants.
  • La nature de la tâche - examen, projet, travail d’équipe, etc.
  • La préparation à faire - expliquer ce que les étudiants auront à faire pour l’activité d’évaluation (lectures, exercices, études, etc.).

Il est nécessaire de présenter ces renseignements dans un document qui comporte les consignes de l’activité (ce que l’étudiant aura à faire) et qui inclut les modalités particulières (travail en équipe, présentation orale, etc.). Plus les consignes sont claires, moins il y aura de questions de la part des étudiants. De plus, si c’est un projet à long terme qui se déroule sur plusieurs semaines, il peut y avoir des étapes de suivi pour voir si les étudiants réalisent l’activité telle que planifiée.

Selon le type d’activité d’évaluation (laboratoire, examen, études de cas, etc.), le professeur met en œuvre l’activité et s’assure de la compréhension des étudiants face à la tâche à réaliser et aux critères d’évaluation qui s’appliquent. Il est également nécessaire de s’assurer que les ressources matérielles ou autres sont en place pour la réalisation de l’activité d’évaluation.

Comment assurer une correction équitable et pertinente?

Afin de porter un jugement sur la performance des étudiants, il est nécessaire d’être au clair avec les critères d’évaluation qui ont été élaborés. De plus, il s’agit de faire une lecture de la performance de l’étudiant en se concentrant sur les critères prévus à la grille d’évaluation.
 
Indépendamment de l’état physiologique du professeur, des biais, conscients ou inconscients, se glissent parfois dans la correction. Il est utile de les connaître afin de les éviter. En voici un aperçu :

  • la tendance à l’approximation - dans le cas de longues productions, le professeur pourrait avoir tendance à corriger de façon trop globale plutôt que d’appliquer des critères d’évaluation précis;
  • la tendance centrale - le professeur aurait tendance à évaluer pour en arriver à une « courbe normale » des résultats alors que les résultats peuvent être distribués autrement.
  • l’effet de halo - se laisser influencer par l’apparence du produit plutôt que la démonstration de la compétence (ex. : calligraphie difficile à lire). 

Pour en savoir plus, consultez :
Stratégies pour éviter les biais possibles dans la correction de productions d'étudiants

Dans le cas d’un travail d’équipe, il est essentiel de prévoir des moyens permettant une évaluation individuelle des apprentissages. Voici des exemples de moyens :

  • autoévaluation - demander à l’étudiant d’évaluer sa participation;
  • évaluation par les pairs - encadrer le travail avec un contrat entre les coéquipiers, ce qui peut aller jusqu’au partage des rôles. Prévoir que les étudiants s’évaluent mutuellement à la fin de l’activité. Leur résultat compte pour une partie de la note et le professeur se permet de l’ajuster en fonction de la performance de chacun;
  • journal de bord - demander à l’étudiant de produire un journal de bord composé de ses réflexions personnelles sur la tâche ainsi que sur la nature de son implication dans le travail d’équipe;
  • exposé oral - proposer un exposé oral individuel sur une partie du travail ou sur l’ensemble qui permettra de constater le niveau de maîtrise de la compétence de chacun des membres de l’équipe;
  • évaluation du travail produit collectivement - poser un regard sur l’ensemble du contenu réalisé par chacune des personnes de l’équipe, par des discussions, des pistes consignées, des comptes rendus, des discussions de groupe, des cahiers de bord, etc.

Quelles sont les caractéristiques d’une annotation signifiante?

La performance de l’étudiant permet au professeur de porter un jugement sur la réalisation de ses apprentissages. L’utilisation de la grille d’évaluation donne de l’information à l’étudiant et l’annotation permet au professeur d’apporter des nuances et des explications supplémentaires sur sa performance. 

Une annotation efficace et significative pour les étudiants devrait être constructive dans une perspective d’amélioration continue: pour que l’étudiant puisse apporter des correctifs nécessaires à ses méthodes de travail ou l’oriente vers des points à améliorer.

Dans la rédaction, assurez-vous que l’annotation est :

  • précise et concrète (renvoyer à des points précis);
  • lisible et compréhensible  (utiliser un vocabulaire connu des étudiants);
  • motivante et stimulante (mettre l’accent sur des points forts).

Comment traiter une situation de plagiat?

Plusieurs cas de plagiat exigent nuance et discernement de la part du professeur. En raison de la complexité de certaines situations, il est parfois difficile de prendre une décision éclairée et le professeur peut se sentir seul devant la sanction à attribuer. Dans ces situations, certaines balises peuvent faciliter le travail du professeur.

Détection du plagiat

Lors de l’évaluation des travaux, la présence de certains indices peut aider à détecter le plagiat :

  • Écarts de style par rapport à ce qu’on s’attend de l’étudiant;
  • Impression de copier-coller;
  • Médiagraphie trop originale;
  • Mise en page disparate (ex. : changement de police dans une même production);
  • Présence de sites inactifs dans la médiagraphie;
  • Présence d’hyperliens.

Validation des passages possiblement plagiés

Les passages du travail douteux peuvent être soumis à un moteur de recherche comme Google ou à des logiciels ou des sites de détection de plagiat. Il existe une panoplie d’outils et certains sont gratuits. Pour en savoir plus, consultez le blogue collaboratif Éduc’Enligne, le site d’information technopédagogique du Cégep de Sainte-Foy.

Application des sanctions prévues s’il y a plagiat

Lorsque le cas de plagiat est constaté, le professeur applique l’article 6.1.12 de la PEA selon les modalités en vigueur et transmet au directeur adjoint responsable du programme le formulaire de déclaration du plagiat disponible sur le Portail du Cégep dans la communauté Enseignants sous l'onglet Plagiat, tricherie et fraude. Il applique les sanctions prévues dans la PEA du Collège en accordant la note « 0 » pour le travail en cause.

Description des circonstances

Le professeur s’assure d’avoir sous la main tout élément susceptible de documenter la situation : faits, preuves, façon dont le plagiat ou la fraude a été mis au jour, témoins s’il y a lieu (témoignage du surveillant d’examen, par exemple, dans le cas d’une évaluation faite dans les locaux des Services adaptés), etc.

Aide à la réflexion

En matière de plagiat, dans certains contextes, tout n’est pas noir et tout n’est pas blanc. Chaque cas de plagiat est unique et comporte ses propres particularités. Comme professeur, il est parfois difficile de déterminer si l’on doit attribuer la note « 0 » au travail de l’étudiant, lorsque, par exemple, des passages tirés d’un site Web ont été plus ou moins habilement paraphrasés et qu’aucune mention de références est faite. D'ailleurs, la mesure de sursis a été implanté pour permettre de tenir compte d'éléments contextuels exceptionnels, tel que décrit dans l'annexe de la PEA. Afin de clarifier la situation, le professeur confronté à un cas de plagiat peut analyser la situation en considérant différentes dimensions qui lui permettront d’exercer au mieux son jugement professionnel : la question de la preuve, les apprentissages faits par l’étudiant à propos des principes de citation des sources et les caractéristiques de la situation. Au besoin, il pourra rencontrer l’étudiant non pas pour négocier, mais pour aller chercher des éléments de clarification. Il peut aussi discuter du cas de plagiat avec le coordonnateur de son département et avec le directeur adjoint responsable du département. Pour en savoir plus sur ces trois dimensions, consultez le document intitulé Outil d’aide à la réflexion autour de l’enjeu du plagiat.

Comment faire un retour sur l’activité d’évaluation afin qu'il soit bénéfique pour l’étudiant?

Le retour sur l’évaluation est une activité en soi : c’est une étape importante qui permet de conclure l’activité d’évaluation et dresse les grandes lignes des prochaines étapes à suivre. Une fois l’activité d’évaluation corrigée, les étudiants sont impatients de recevoir leurs résultats, mais cette impatience ne doit pas entrer en compétition avec ce retour formatif sur l’activité d’évaluation. Pour certains étudiants, c’est un moment de fierté et d’encouragement; pour d’autres, cette étape représente peut-être un moment de découragement qui peut même avoir un impact sur l’estime de soi. Vous avez donc un rôle important à jouer afin que les étudiants puissent prendre conscience des points à améliorer et qu’ils se mettent en action pour revoir les stratégies utilisées.

Il est recommandé de le faire le plus rapidement possible, soit une fois l’évaluation complétée par les étudiants ou, dès la période de correction terminée. Il est également souhaitable de se garder un moment précis dans le déroulement du cours pour faire de ce retour un moment propice à l’apprentissage.

Pour en savoir plus, consultez :
Précisions sur le retour sur une activité d’évaluation

Comment porter un regard sur le processus d’évaluation?

Selon ce que l’on cherche à évaluer, il est pertinent d’analyser le résultat de l’évaluation afin d’apporter des ajustements aux stratégies pédagogiques utilisées, surtout si la performance des étudiants ne correspond pas aux apprentissages réalisés.

Du point de vue des étudiants :

  • ont-ils participé?
  • se sont-ils sentis interpellés par l’activité?
  • semblaient-ils motivés par l’activité?
  • rencontraient-ils des difficultés à réaliser l’activité (niveau de complexité adéquat)?
  • avaient-ils assez de temps pour compléter l’activité?
  • ont-ils compris la pertinence de travailler seul ou en équipe?
  • ont-ils saisi la pertinence du contexte de l’activité?

S’il y a des réponses négatives à ces questions, voici quelques pistes de réflexion :

  • Les consignes fournies aux étudiants étaient-elle claires et précises?
  • La maîtrise des concepts était-elle adéquate?
  • La planification du temps était-elle adéquate (réaliste)?
  • Les connaissances antérieures des étudiants étaient-elles suffisamment réactivées?
  • Les étudiants voyaient-ils la pertinence de l’activité en lien avec les compétences?

Du point de vue du professeur face à sa pédagogie :

  • L’activité d’évaluation était-elle bâtie en cohérence avec ce qui a été enseigné?
  • Les étudiants ont-ils été en contact avec des activités d’apprentissage qui correspondent aux types d’activité d’évaluation présentée aux étudiants? Aurait-on pu utiliser d’autres méthodes pédagogiques pour préparer les étudiants à l’activité d’évaluation ?  
  • Les travaux préparatoires aux activités (notes de cours, recherche, lecture et exercices réalisés au préalable) étaient-ils suffisants pour permettre une étude adéquate à l’activité d’évaluation? Cette préparation était-elle cohérente avec la pondération du cours?
  • Les critères d’évaluation, pour guider l’étude des étudiants, étaient-ils suffisamment clairs et précis?

À la lumière de cette réflexion, le professeur est en mesure d’apporter des ajustements au besoin pour la prochaine activité d’évaluation, voire à ses méthodes pédagogiques. Ce faisant, en s’autoévaluant, il s’assure que la planification des activités d’évaluation constitue un ensemble cohérent et logique qui amène les étudiants à réaliser les apprentissages souhaités. 

Avez-vous trouvé l'information que vous cherchiez?

Vos commentaires et suggestions nous permettront d'améliorer le contenu de notre site. Écrivez-nous. 

babillardpedagogique@cegep-ste-foy.qc.ca